Quelles sont les nouvelles normes thermiques pour la construction d’une maison ?

Publié le : 27 juin 20224 mins de lecture

Le bâtiment représente 44 % de la consommation d’énergie de la France et reste aujourd’hui un secteur énergivore devant les transports et l’industrie. Malgré la RT précédente, il représente également près de 25 % des émissions de CO2 du pays. Contrairement à la réglementation précédente, la réglementation 2020 ne traite pas uniquement des composants thermiques des bâtiments. Elle prend également en considération l’impact environnemental ainsi que le confort d’été. C’est la raison pour laquelle on parle de la réglementation environnementale 2020 et non de la réglementation thermique 2020.

1re norme thermique : performance énergétique

La RE2020 ou Réglementation Environnementale 2020 vise à réduire la consommation d’énergie dans les bâtiments neufs, notamment la consommation d’énergie non renouvelable. Par conséquent, les concepteurs de maisons sont encouragés à utiliser davantage les énergies renouvelables et à simplifier les besoins de chauffage en hiver, de refroidissement en saison d’été et d’éclairage artificiel. Pour cela, il faut réfléchir à l’orientation et au placement des fenêtres, ou encore limiter les déperditions de chaleur à l’aide d’une meilleure isolation. Par conséquent, les murs et les toits doivent fournir une meilleure isolation, à la fois froide et chaude. Optez alors pour des matériaux naturels comme la ouata de cellulose, la laine de chanvre ou les fibres de bois.

2e norme thermique : performance environnementale

La RT 2020 vise également à réduire l’impact des bâtiments neufs sur le réchauffement climatique en prenant en considération les émissions de gaz à effet de serre (GES) des bâtiments sur l’ensemble de leur cycle de vie. La prise en compte des gaz à effet de serre tout au long du cycle de vie d’un bâtiment peut :

  • Encourager les modes de construction peu émetteurs de GES ou pouvant stocker des GES (par exemple, l’utilisation de matériaux d’origine biologique, c’est-à-dire d’origine végétale ou animale) ;
  • Encourager l’utilisation de l’énergie déclassée.

3e norme thermique : confort d’été

Le confort d’été fait référence au niveau d’inconfort ressenti par les occupants tout au long de la saison chaude. Ainsi, RE 2020 approfondit la notion de confort d’été face au changement climatique et aux canicules qui vont devenir plus fréquentes et persistantes. Par conséquent, RE 2020 introduit une nouvelle métrique, le nombre d’heures inappropriées (notées DH). La DH est calculée toutes les heures tout au long de l’année en comparant la température du bâtiment et la température de confort. Si la température de la maison est supérieure à celle de confort, l’indicateur s’ajoute à la différence observée. Ainsi, plus la gêne ressentie est élevée (due à la température élevée dans le bâtiment), plus la DH est élevée.

Plan du site